Bona

Saint patron : Saint Pierre, fêté le 29 juin

L' EGLISE DE BONA

L’église Saint-Pierre, du XIIe siècle, a été remaniée au XVIe siècle puis presque entièrement reconstruite au XIXe. Le portail du XIIe siècle et l’autel de la chapelle de la sainte Vierge à droite dans l’église seraient ceux de l’ancienne église de Huez.

1842 : Un projet de construction d’un bas-côté latéral et de réparation à l’intérieur de l’église est élaboré.

1870 : Il est décidé la reconstruction de l’église, trop vétuste et trop petite pour contenir les fidèles des trois paroisses réunies après la révolution (Bona, Huez, Lichy).

1884 : Les travaux reprennent après un long temps d’interruption dû à l’entrepreneur chargé des travaux (à l’origine les travaux devaient durer 3 ans).

1885 : Les travaux sont enfin achevés.

La bénédiction des 3 cloches, baptisées Augustine-Léonie, Catherine-Isabelle et Alexine-Mathilde a eu lieu le 27 septembre 1885.

La première horloge du clocher date de 1910. Elle sera électrifiée en 1955 puis remplacée en 1993.

z[1]a

Devant l’église se trouvait un « trilithe » (pierre d’attente reposant sur deux supports, sur laquelle on déposait le cercueil en attendant que le prêtre vienne faire la levée du corps) situé à gauche du portail de l’église au pied de la croix, sous le gros tilleul. Ce monument a disparu, la croix en mauvais état, a été refaite.

Un monumental tilleul, situé à gauche de l’entrée de l’église, était classé au rang des monuments naturels historiques par arrêté ministériel en date du 18 octobre 1938. Planté au début du XVIIe siècle, le tilleul était nommé « Le Sully ». Ses mensurations prises en mars 1998 étaient impressionnantes : la hauteur totale mesurée jusqu’au bourgeon terminal de la plus haute branche était de 25 mètres et la circonférence du tronc, prise au ruban métrique à 1,50 mètre du sol, était de 5,18 mètres. Hélas, ce vieux tilleul a dû être abattu en mars 2017 suite aux attaques d’un champignon du genre Ganoderma au niveau des racines.

Les vitraux sont datés de 1875 à 1939.

En octobre 2012, la municipalité et la Fondation du Patrimoine ont signé une convention pour la restauration de certains vitraux ainsi que des portes d’entrée de l’église. Les premiers dons sont reçus le 31 décembre 2012. Au total la commune a reçu 118 dons de particuliers ainsi que la participation d’associations de la commune, du département, de la Camosine, du Crédit Agricole et d’Enédis. Les travaux ont été exécutés par l’entreprise "Alliance Verre la Lumière" installée à Pazy.